• Chapitre 6 : Un rythme d'enfer

     

     

    Alia raconta toute son histoire à Stella et Otome, qui arriva en plein milieu. Elles étaient d'attentives spectatrices. A la fin de son histoire...

     

    Otome : Incroyable... qui aurai crû que tu faisait partie des Chapeaux de Paille !

    Stella : Tu parles d'eux comme s'ils étaient gentils...

    Alia : Mais ils le sont ! On ne dirait pas, mais si on sympathise avec eux, ce sont de vrais amis !

    Otome : Nous voulons bien te croire...

    Yuki : C'est une histoire... inattendue.

    Naru : Carrément géniale, tu veux dire ! On a une pirate parmis nous ! Diiiiiingue !

    Alia : Content que tu le prenne bien, Naru...

    Stella : *Sucette dans la bouche* Et... tu vas faire quoi maintenant que les chautres chont hypnotichés par la vilaine Chofia ?

    Alia : Je ne sais pas... il paraît que le Sunny se dirige vers cette île, au lieu de se diriger vers MarineFord...

    Yuki : On sera là pour les aider à se débarasser de cette sorcière ! Crois-moi, Alia, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour t'aider, car j'ai REELLEMENT mangé un Fruit du Démon !

    Naru, Stella et Otome : Hein ?!?

    Alia : C'est vrai ?

    Yuki : Bien sûr que c'est vrai ! Le Fruit du Matériau ! Il me permet de transformer mon corps en la matière que je touche... exemple !

     

    Le jeune garçon toucha les murs en briques, et son corps se changea instantanément en brique. Alia s'approcha et toucha ses bras. C'était bel et bien de la brique. Le reste du groupe en était abasourdi.

     

    Yuki : Alia... je suis vraiment désolé de faire ça.

    Alia : De faire quoi ?

     

    A ces mots, Yuki entraîna Alia vers lui et lui donna un baiser. Alia recula, en bégaiyant.

     

    Alia : M... mais, euh, Y... Yuki ! Je... suis déjà... a... amoureuse ! Et puis... c'est ré... réciproque !

    Yuki : Nan, mais c'était juste pour savoir ce qu'une fille ressent quand elle m'embrasse sous cette forme ! J'ai déjà voulu essayer avec Otome et Stella, mais je devais garder le secret, et puis même si elles le savaient, Otome m'aurai giflé, elle est un peu trop vicelarde pour moi... et Stella est si imprévisible qu'elle pouvait mettre ma chambre à feux et à sang !

    Otome : Moi ?!? Vicelarde ?!? Je vais te faire avaler une par une les briques de ce palace... et crois-moi, tu en aura pour des jours et des jours !

    Stella : C'est pas faux...

    Yuki : Oh, doucement Otome ! Alia, dis-moi ce que tu as ressenti, avant qu'elle ne me les fasse vraiment manger !

    Alia : J'ai ressenti de la honte de m'être avoir laissée embrassée un autre homme que celui que j'aime. Et puis j'avais l'impression de bonner un bisou à un tas de cailloux froids et inanimés, sans vouloir te vexer, Yuki...

    Naru : Otome, calme-toi ! Et puis Yuki, franchement tu n'aurai pas dû faire ça ! C'est pas cool pour Alia ! Mais, Alia, c'est qui celui que tu aimes ?

    Alia tendit la photo à Naru, et lui désigna Sanji. Le guitariste l'examina attentivement, puis lui redonna la photo en déclarant qu'il était assez bien pour elle.

     

    La nuit fut agitée pour la jeune fille, qui n'arrivait pas à trouver le sommeil. “Si ça continue, je vais faire nuit blanche et demain que n'aurai plus de forces pour chanter !” pensa-t-elle.

    Le lendemain passa à une vitesse folle. Les quatre concerts de la journée s'enchaînaient, le groupe avait à peine le temps de se reposer et de manger quelque chose que le concert suivant approchait déjà. Les Season's Dream commençaient à en avoir assez, et le public en redemandait toujours.

    A la fin de la journée...

     

    Otome : Je suis morte...

    Stella : Achevez-moi, je ne supporte plus de souffrir...

    Alia : A l'aide, appelez un médecin...

    Naru : Le lit est la plus belle invention qui soit !

    Yuki : Où est l’aspirine ?


    Bref, vous l'aviez compris, nos chanteurs et musiciens étaient... très en forme. Ils regrettaient même le temps où ils n'étaient que des troubadours nomades, aux fans dérisoires...

    Les autres jours étaient pareils : pénibles, et les spectateurs ne ralentissaient pas la cadence ; ils en demandaient toujours plus, et encore, et encore...


    Un soir, Naru décréta qu'il fallait dissoudre le groupe.


    Otome : Mais tu est malade ?!? Et notre rêve de devenir le meilleur groupe du monde ?

    Yuki : Il a raison. Si ça continue comme ça, on va devenir fous.

    Alia : Trouvons une solution ! Il suffirai tout d'abord de remettre le nombre de concerts à un pendant la journée, comme ça, le soir, on pourra se reposer.

    Stella : Pour l'instant, c'est la meilleure chose à faire. Six concerts par jour, c'est beaucoup trop !

    Naru : Ouais, mais... Alia, et l'équipage ?

    Alia : Aucune nouvelle d'eux depuis l'autre soir... je commence à m'inquiéter !

    Otome : Je parie que c'est ce soir qu'ils vont t'appeler !

    Yuki : Tu peux arrêter avec tes paris ? C'est vraiment...

    Escargophone : Beuleu beuleu beuleup... beuleu beuleu beuleup...

    Otome : Par ici la monnaie ! *Grand sourire*


    Le groupe se précipita dans la chambre d'Alia avec grand fracas. Alia décrocha, tremblante.


    Alia : Oui... allô ?

    Sanji : Mission accomplie, Alia ! Le bateau est dans le port de Musica. Tu n'imagine pas ce que j'ai dû faire ! Sofia n'a pas l'air très contente par contre. Sûrement parce que Franky l'a ligotée !

    Alia : Franky à retrouvé ses esprits ? Ah, tant mieux. Quelqu'un d'autre ?

    Sanji : Oui, Nami. Les autres sont en revanche toujours sur le contrôle de Sofia. Ils sont donc très dangereux !

    Alia : Oui ! Essaye de les enfermer dans une pièce. Et met Franky avec eux. Cela les dissuadera de forcer la porte, Franky considérant le Sunny comme la prunelle de ses yeux.

    Sanji : Bonne idée ! Je... oh, attends, il y a Usopp qui viens vers moi...

    Usopp : Hé, Sanji ! Les autres se comportent bizarrement, et Alia a disparu ! Que faire ?

    Alia : Passe-le moi !

    Usopp : Alia ? Mais qu'est-ce qui se passe ici ?

    Alia : Écoute... *Lui raconte tout* Donc, c'est pour ça que je suis là.

    Usopp : D'accord. Ouais, je crois que j'ai tout compris.

    Alia : Si j'ai bien compris, Luffy, Zoro, Robin et Brook sont toujours envoûtés...

    Chopper : C'est ça ! Alia, vu qu'on est sur ton île...

    Alia : Oui. Attendez-moi, j'arrive au port.

    Sanji : On t'attend !


    Alia se changea rapidement, puis ordonna au groupe de la suivre, direction le port de Musica.

    Elle semblait déterminée...

     

    Suite au prochain épisode !