• Chapitre 8 : Retour au bercail

     

     

    Alors, à ses mots, Luffy s'empara du boîtier.

     

    Luffy : Je veux aller... au Village d'Orange !

    Nami : Hein ?! Mais c'est super loin !

     

    Un énorme cercle bleu apparût devant Luffy. Il semblait sans fond, comme s'il allait le happer. Luffy fit signe à Zoro et Sanji de s'approcher, lesquels se dirigèrent vers leur capitaine. Le Chapeau de Paille leur demanda de lui tenir le corps, et de ne le lâcher sous aucun prétexte. Sanji s'empara du bras droit et Zoro du gauche. Pour plus de sécurité, Chopper s'empara de sa jambe droite et Brook de la gauche.

     

    Luffy : Je vais promener un peu dans mon village, juste avec la tête. Si je reviens indemne, c'est que ça marche !

    Hancock : Fais attention à toi, Luffy.

    Luffy : Ouais, ça marche ! *Sourire mignon* Aller, c'est parti ! *Allonge sa tête et la plonge dans le portail*

     

    Tout le monde regarda le cou de Luffy à travers le portail avec une certaine inquiétude, sauf Hancock qui était repartie dans son délire. Ce qui faisait le plus flipper, c'était de voir le cou de Luffy puis plus rien après.

    De son côté, Luffy reconnut les rues de son village où il avait tant marché. Il se sentait tout chose de retrouver le village qu'il avait quitté pendant plus de deux ans, et reconnut le bar de Makino où il consommait tant de fois, et le port ou autrefois était amarré le bateau de son ami Shanks. Il décida d'aller faire un petit coucou à la tavernière avant de remettre sa tête sur ses épaules, mais c'était fermé. Il haussa les épaules, qui se trouvaient de l'autre côté du portail. Ce qui fit sursauter tout le monde qui regardait le corps de Luffy avec angoisse.

    Il revint de son court voyage avec un grand sourire.

     

    Bonney : Alors, ça marche ?

    Luffy : Ouais ! C'est génial ce truc, Franky ! *Gros sourire*

    Usopp : Alors tant mieux ! Vous allez pouvoir rentrer chez vous, mesdemoiselles !

    Sanji : Hey, c'était MA réplique ça ! *Énervé*

    Usopp : P-p-p-p-p-pardon ! *Se met en position fœtale*

    Shirahoshi : Nous allons pouvoir renter chez nous... quel bonheur !

     

    Bonney s'empara de la télécommande la première. Elle exprima son désir de rentrer sur son bateau, et le portail changea de couleur. Franky, devant sa mine perplexe, lui expliqua que c'était pour bien être sûr que la destination avait changé. La SuperNovae se retourna vers les filles, et leur dit qu'elles étaient vraiment sympa. Elle remercia aussi tous les autres d'être venu pour les secourir, et s'engouffra dans le portail. Toutes les filles firent de même, et à la fin il ne restait plus que les Mugiwaras. Le regard des filles se porta sur la maison presque en ruine de Flora.

     

     

     

    Nami : En fin de compte, elle a été vaincue.

    Usopp : Ouais ! Grâce à Bibi ! *Trop super fier*

    Alia : Encore merci, Usopp ! *Sourire joyeux*

    Robin : Il y a quelque chose que je ne comprend pas. Son vœu, charitable d'ailleurs, était de devenir la plus belle du monde. Mais comment avoir une reconnaissance si on est isolé de tout, et surtout des gens ?

    Zoro : C'est un peu con, en effet.

    Alia : Quoi qu'il en soit, on ne peux pas laisser la maison dans cet état. *Utilise son FDD pour réparer la maison*

    Chopper : Que fais-t-on maintenant ? On ne peux pas la laisser en liberté, c'est beaucoup trop dangereux !

    Nami : Elle n'est pas recherchée, et puis se présenter à la Marine serait se jeter dans la gueule du loup.

    Brook : Et on ne peux pas la tuer, tout de même ! Yo Ho Ho !

    Luffy : Ce qu'il faudrait faire, c'est lui donner ce qu'elle veut en fait. Comme ça elle laissera les gens tranquilles !

    Robin : Réfléchis un peu, Luffy. On ne peux pas donner de l'immatériel...

    Alia : Eh, mais c'est pas bête du tout ça, Luffy...

    Nami : Comment ça ? *Curieuse*

    Alia : Ce qu'elle veux, c'est être adulée pour sa beauté ! Il suffit de lui donner des gens qui seront prêts à la servir et à l'adorer !

    Usopp : Et tu peux faire ça, toi ?

    Alia : Je n'ai jamais essayé de métamorphoser des objets en êtres humains. Je pense que les choses sans âmes et non vivantes ne peuvent êtres transformées qu'en choses inertes.

    Robin : Tout à fait.* Posée* Mais tu peux transformer des vivants en vivants.

    Sanji : Je sais ! Alia de mon Cœur, tu n'a qu'à transformer des animaux en êtres humains !

    Alia : Mais oui, c'est bien sûr ! Branle-bas de combat ! Tout le monde recherche 10 animaux chacun ! N'importe lesquels ! Des insectes, ce sera plus facile !

    Tous : OUAIS !

     

    Tout ce petit monde partit dans la forêt. Une demie-heure après, tout le monde avait trouvé 10 insectes ou animaux. Alia les répartis devant elle et se concentra. Elle se remémora la fois où elle avait réparé le jardin royal, à Hojôh. Elle était épuisée après ça. Elle se doutait bien que cette métamorphose-là ne serait pas des plus simples, et même beaucoup plus dure. Ça allait lui demander un paquet d'énergie, mais c'était pour la bonne cause.

     

    Alia : METAMORPHOSE !

     

    Et tous les insectes se transformèrent en êtres humains. Ils se regardaient avec questionnement en observant leur nouveau corps. Des esprits neufs capables d'avaler tout ce qu'ils pourraient entendre. Alia se hâta de leur expliquer la situation, malgré sa faiblesse.

     

    Alia : Écoutez-moi bien, vous tous ! Dans cette maison *Montre la maison* se trouve une jeune fille ! Cette fille est la plus douce, la plus gentille et la plus belle au monde ! Nulle part ailleurs nous n'aurez la change d'en croiser une comme celle-là. Faites le serment de lui prêter allégeance et de la considérer comme une déesse !

     

    Foule : Nous en faisons le serment !

    Alia : Bien ! Maintenant, allez lui porter secours ! Elle s'est évanouie dans son salon, je vous la confie !

    Foule : Oui !! *S'en vont dans la maison*

     

    Les Mugiwaras retournèrent alors au Sunny. Le lion semblait sourire aux trois filles, heureux de les avoir retrouvées. L'après-midi touchait à sa fin quand le bateau repris la mer, les trois jeunes femmes à son bord.

    Elles se mirent à discuter de cette nouvelle aventure.

     

    Nami : En fin de compte, tu as fait preuve de beaucoup de compassion pour Flora.

    Alia : Oui... je suppose que c'est la volonté avec laquelle elle faisait tout pour réaliser son rêve qui m'a touchée. On y est tous acharnés, donc ça fait plaisir qu'on y arrive...

    Robin : C'est vrai. La force de conviction dons nous sommes tous atteints sur ce vaisseau est très puissante. Cela prouve une fois de plus qu'il faut se battre pour arriver à nos fins, mais pas forcément de la mauvaise manière. Ce qui était le cas d'Undergrown.

    Nami : Oui. Mais c'est trop facile de réaliser son rêve de cette manière-là, je préfère me battre pour l'accomplir !

    Alia : Pareil !

    Robin : Cela va sans dire. *Sourire doux*

    Luffy : *De la proue du Sunny* Eh, écoutez-moi tous ! Je deviendrai... le Roi des Pirates !

    Tous : OUAIS !

     

    Tandis qu'à l'horizon se profilait le crépuscule, le Sunny avançait calmement sur les flots bleutés. Il semblait adresser tous ses vœux de réussite à son Capitaine, lui aussi...

     

     

    Les autres filles arrivèrent à bon port. Elles étaient vraiment heureuses d'avoir retrouvé leurs compagnons. Bonney mangea jusqu'à ce que son ventre n'en puisse plus, dans la joie et la bonne humeur. Shirahoshi, de retour au palais Ryugù, se serra dans les bras de son père et de ses frères et pleura de joie. Elle se recueillit aussi sur la tombe de sa mère, la Reine Otohime.

    Vivi, à Alabasta, fut renversée par Karoo qui la mit par terre en lui fonçant dessus, tellement il était heureux de retrouver sa maîtresse. Son père, le Roi Cobra, la serra affectueusement dans ses bras. Hancock, sur l'Île des Femmes, retrouva son serpent préféré et, toute rêveuse, s'imagina des situations amoureuses avec Luffy. Et toutes les filles racontèrent leur aventure, et leurs entourages adressèrent leur reconnaissance éternelle aux Mugiwaras.

     

    De son côté, Flora se réveilla difficilement, entourée d'une centaine de jeunes gens, qui la vénérait, lui assurait qu'elle était la plus belle de toutes les femmes au monde et qui lui conférait un statut de Déesse. Les semaines qui suivirent furent consacrées à la construction d'habitations pour les nouveaux habitants de l'île, bien sûr orchestrées par... Miss Flora Undergrown.

     

     

     

     

     

    Sur le Sunny...

     

    Brook : Quelle histoire, Yo Ho Ho !

    Sanji : Je comprend mieux pourquoi elle vous a capturées, vous êtes si magnifiiiiiques ! *Mode Love-Love*

    Alia : Hi hi *Souris* Merci mon Sanji !

    Luffy : En tous cas, j'espère que Vivi tiendra sa promesse !

    Tous : Quelle promesse ? *Curieux*

    Luffy : Elle m'a dit qu'elle viendrai nous voir, un de ces jours ! *Sourire benêt*

    Nami : Mais c'est génial !

    Chopper : En attendant, si on profitait que l'on soit tous réunis pour...

    Franky : Faire la fête ! *Pose emblématique* SUUUPER !

    Zoro : Que le saké coule à flots !

    Usopp : Et c'est parti !

     

    Brook fit un concert du tonnerre. Les Mugiwaras firent la fête jusqu'à deux heures du matin, pour exprimer le plaisir qu'ils avaient à être tous ensembles, pour les pires moments, mais surtout pour les meilleurs...

     

    C'est la fin de ma fiction ! Merci beaucoup de l'avoir suivie, je vous adore tous ! Et aussi désolée de l'énorme retard... et merci d'avoir été aussi patients !