•  

    ATTENTION ! CET ÉCRIT ÉTAIT ORIGINELLEMENT UNE COMMANDE, PRÉSENTANT RIO, L'OC DE BAMBAMAYA EN COUPLE AVEC ACE.

     

     

    C'était un bel après-midi qui se profilait sur le Moby Dick. Tout le monde était de sortie, se promenait sur le pont, discutait ou jouaient aux cartes.

    La jolie Rio en profitait pour bronzer, même si c'était dur... car tout le monde la sollicitait de droite et de gauche. Et elle commençait à en avoir ras les pâquerettes, même si elle adorait ses amis.

     

    Une heure plus tard, le soleil disparut sous les nuages. Rio remballa donc ses affaires et retourna dans sa chambre. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle vit Ace étalé de tout son long, en étoile de mer sur son lit, ronflant avec une bulle sur son nez ! Elle resta cinq minutes à le regarder, tant il était mignon. Elle se changea rapidement dans sa salle de bain, et revint auprès de l'aimé. Elle lui passa les mains dans les cheveux et les caressa.

     

    Ace : *Se réveille* Mmmmh... Rio ?

    Rio : Oui ?

    Ace : C'est toi ?

    Rio : Qui d'autre, enfin ?

    Ace : Je sais pas... *Ferme les yeux*

    Rio : Je t'aime, Ace...

    Ace : Si t'aimer est un rêve...

    Rio : *Pense* Kyaaaah ! Il va sûrement dire que c'est le plus beau des rêves !

    Ace : Alors laisse-moi dormir. *Se tourne*

     

    Rio en resta bouche bée. Quel mufle celui-là alors ! Elle se retint de lui mettre une gifle et s'en alla, exaspérée en claquant la porte. Elle voulait juste se réfugier dans les bras du premier qui passerait devant elle, mais pas de chance : elle tomba sur Teach.

     

    Teach : Alors Rio, la forme ?

    Rio : Nan. *Froide*

    Teach : Ha ha ! Tu tire une de ces têtes ! *Pose sa main sur sa tête*

    Rio : Laisse-moi tranquille, Teach. *S'en va*

     

    Ledit Teach haussa les épaules et continua son chemin, à l'opposé de Rio. Décidément, c'était bien sa journée ! Elle continua son chemin jusqu'à la salle de jeux, où il n'y avait personne, ou presque. Izou lisait tranquillement un livre assez imposant, et il semblait passionné. Dès qu'il remarqua Rio, il lui sourit en lui faisant signe de venir.

     

    Izou : Eh bien eh bien... ça n'a pas l'air d'aller, Rio.

    Rio : Pfff... c'est Ace.

    Izou : Il te fait des misères ? Aller, viens ! *Lui fait un câlin*

    Rio : *Touchée* M-merci, Izou...

    Izou : Hé ! J'ai une idée pour te remonter le moral.

    Rio : Ah voui ? Vraiment ? *Sourire*

    Izou : Thatch m'a proposé tout à l'heure de venir faire des cookies. Viens avec moi si tu veux !

    Rio : Youpi, des cookies !! J'adore faire la cuisine – et encore plus avec des gens sympa comme vous ! C'est partiiiiiiiiii !!

     

    Et tous deux se rendirent dans la cuisine, où Thatch, en tablier rose ( trop chooouuu ~ ! ) avait tout préparé : farine, œufs, lait, chocolat...

     

    Thatch : Oh, Princesse ! Tu viens aussi faire la cuisine ?

    Rio : Oui ! Si ça ne te dérange, pas, Thatch... *Sourire mignon*

    Thatch : Ha ha ha, mais pas du tout Princesse ! Au contraire !

    Izou : Et puis, comme on le dit souvent...

    Thatch et Izou : Plus on est de fous, plus on rit !

     

    Et Rio compléta la phrase de son rire cristallin. Vraiment, elle adorait cet endroit ! Elle se mit au travail ; Thatch lui avait demandé de faire fondre le chocolat au bain-marie. Elle s'exécuta, regardant avec envie le chocolat qui fondait... elle en bavait presque. Oui, le chocolat, il n'y avait rien de meilleur ! Enfin, à part les baisers d'Ace...

    Elle était encore un peu en rogne. Qu'est-ce qui lui avait pris de lui dire ça ? Et puis d'abord, que faisait-il dans SON lit ? Izou l'interrompit dans ses questionnements.

     

    Izou : Quant tout aura fondu, fais de petits points sur le papier sulfurisé de la plaque de cuisson. Pas trop gros, parce qu'il n'y en aura pas pour tout le monde, et pas trop petit sinon on ne le sentira pas !

    Rio : A vos ordres, chef ! *Plaque sa main contre sa tête à la manière des militaires*

     

    C'est ce qu'elle fit, en y mettant tout son cœur et s'appliquant du mieux qu'elle le pouvait. La pâte, préparée par les deux autres, était délicieuse rien que toute seule. Elle y parsema les pépites de chocolat préalablement passés au congélateur pour leur faire prendre la forme, puis ils enfournèrent pour une vingtaine de minutes. Pendant ce laps de temps, ils parlèrent de tout et de rien, même de la météo en passant par la couleur du caleçon de Marco, sujet qui fascina étrangement Rio.

     

    Rio : Peut-être qu'il y a des cupcakes ? *Bouche en trois*

    Thatch : C'est peu probable, connaissant Marco !

    Izou : Oui, je pense qu'il doit être de couleur unie.

    Rio : Ou des nounours ! *Part dans son délire*

    Izou : Rio... quand même, c'est Marco !

    ??? : Yop, on parle de moi ici ?

    Thatch : Oh, Marco ! Non non, rien de spécial... *Goutte d'eau derrière la tête*

    Marco : Je voulais vous prévenir, juste, que ce soir, il y aura du saké... à volonté !

    Thatch : Cool ! On va bien se marrer !

    Rio : *Dans son délire* Ou des Malabars ! Oh, salut Marco !

    Marco : Hey Rio, donc je te le redis, ce soir, on va tous être bourrés ! Si l'un de nous te fait des avances, met-lui une claque, ok ?

    Rio : Message reçu ! *Sourire*

     

    Le dîner se déroula sans accrocs, puis, comme l'avait dit Marco, tout le monde se mit à boire d'une façon plutôt... acharnée. Rio ne supportait pas l'odeur de l'alcool, donc elle se mit en quête de ses cookies, qui visiblement avaient fait fureur ; il n'en restait plus que deux. Deux... comme s'ils étaient pour elle et Ace...

    D'ailleurs, elle ne l'avait pas revu de tout l'après-midi, du soir même. Avec ses cookies, elle repartit dans sa chambre, pour voir s'il n'y était pas. Plus elle s'éloignait de la grande salle, plus les cris de joie, les rires et la musique lui semblaient flous. Elle était très fatiguée...

    Elle alluma la lumière de sa chambre, s'attendant à y trouver Ace, seulement, il n'y avait personne.

     

    Rio : *Pense* Bon... Ace doit être reparti dans sa chambre. J'irai bien lui dire bonne nuit, mais je suis vraiment trop crevée pour aller à sa chambre... je vais plutôt me mettre en pyjama. *Ouvre la porte de sa salle de bain et y trouve Ace* A-ace ! Mais qu'est-ce que tu fous ici ? Dans ma baignoire, en plus !

    Ace : Hein ? Oh, pardon, en fait, j'ai...

    Rio : Bon... c'est pas grave, je m'en fiche. *Met son pyjama en vitesse et va dans son lit*

    Ace : *Arrive, dans le noir, avec le bout de son doigt faisant une flamme et se met à côté de Rio* Tu as l'air contrariée...

    Rio : *D'un ton boudeur* Mmmmmh... j'ai sommeil.

    Ace : Arrête, Rio... je te connais comme si tu était ma copine... ce qui est le cas d'ailleurs ! *L'embrasse dans le cou*

    Rio : Pourquoi tu m'a dit ça, tout à l'heure ?

    Ace : Enfin, ne me dit pas que tu l'a mal pris, ma Rio !

    Rio : Ben, apparemment, si... *Se retourne vers Ace*

    Ace : Ce que je voulais dire... c'était que si, t'aimer était un rêve, je voulais continuer à dormir... sous-entendu à rêver, donc à continuer de t'aimer...

    Rio : Oh, c'est trop beau ce que tu viens de dire... *Souris, passe sa main dans ses cheveux*

    Ace : Mais ça, tu aurai dû le comprendre dès le début, tu sais ! *Sourire gêné*

    Rio : Oui, pardonne-moi, Ace...

    Ace : Je t'aime Rio...

    Rio : Moi aussi, je t'aime.

     

    Et ils s'embrassèrent en s'enlaçant... ce qui se passa ensuite, à vous de l'imaginer !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique