•  

    Un soir, comme tous les soirs sur le Sunny. Tous les Mugi's étaient en train de manger en se racontant des blagues et des histoires farfelues. Le saké coulait à flot, et tout le monde était content.

     

    Zoro : Eh, Alia, prend un peu de saké !

    Alia : Sans façons, Zoro, je ne boit pas.

    Zoro : Bah, goûte, au moins !

    Sanji : T'es sourd ou quoi, Tronche de Cactus ? Elle t'a dit non !

    Alia : Ce n'est rien, mon Sanji ! Ne t'énerve pas pour si peu... bon, d'accord Zoro, je veux bien goûter un peu. Mais juste un fond, hein ?

    Zoro : *Lui tend son verre rempli* Tiens.

     

    Un peu confuse, elle le remercia. Elle goûta, et se dit que ce n'était pas si mauvais. Au bout d'un moment, elle ne fit plus attention à ce qu'il y avait dans son verre, et s'enfila à elle toute seule plusieurs verres d'alcool.

     

    Alia : Eh, *Hic* vous conn... connaissez p-pas la dernière ?

    Nami : Oulà Alia, tu est ivre, ma parole !

    Chopper : C'est dangereux, Alia ! Tu est de ceux qui ne supportent pas l'alcool en grande quantité !

    Alia : Ah bon ? Bah, *Hic* ch'est pas grave...

     

    Soudain, tout se brouilla. Et, devant ses amis, elle s'effondra sur la table. Par chance, Sanji l'avait débarrassée. La jeune princesse sombra dans un long sommeil...

    A son réveil, elle était dans son lit. Elle ne se souvenait plus de rien, mais ce n'était pas très important. Elle sortit au dehors, et fut accueillie par le soleil. Il devait être aux alentours de midi. Tout se monde la salua, et elle répondit par un geste de la main. Il faisait vraiment chaud, du moins, il lui semblait.

    Elle décida donc d'aller se baigner, et proposa à la cantonade de transformer quelqu'un pour y aller ensemble, mais ils répondirent tous négativement. La jeune pirate haussa les épaules, se transforma en sirène et plongea dans l'eau.

    Elle se sentait merveilleusement à l'aise, elle sentait que l'eau était son élément. Elle se dit que dans une vie antérieure, elle devait être une sirène. Il lui sembla rester une éternité dans la mer, observant le Sunny. Elle se décida enfin à remonter, et comme à son habitude, pris appui sur le sol de la mer pour avoir une propulsion, du coup aller vite et pouvoir sauter assez haut au dessus de l'eau pour annuler sa transformation de sirène et se faire pousser des ailes pour arriver sur le Sunny sans grande difficulté.

    C'est ce qu'elle fit. Quand elle fut hors de l'eau et assez haut, elle voulut désactiver sa transformation de sirène, mais rien ne venait. Elle ne comprit pas de suite pourquoi, et en resta perplexe une bonne dizaine de minutes. Elle réessaya encore et encore, sans succès. En désespoir de cause, elle se rendit à la surface et cria. Pendant cinq minutes. Et personne ne venait. Elle commençait à trouver cette situation de plus en plus critique, et de plus en plus inquiétante. C'est comme si personne n'était sur le bateau !

    Alors, vu qu'il ne lui restait plus que cette solution, elle décida donc de grimper avec les deux seuls membres « utiles » qui lui restait : ses bras.

    Elle y prit une demie-heure en tout, avec toutes les tentatives ratées. Quand elle arriva enfin sur le pont, elle s'effondra de fatigue. Elle réussi tant bien que mal à se traîner au centre du pont et de crier encore une fois.

     

    Alia : Les amis, où êtes-vous ?

    *Silence*

    ??? : Oh... mais je ne suis pas en train de rêver... c'est toi, Alia ?

    Alia : *Se retourne* Oui, c'est moi ! Mais, qui êtes-vous ?

    ??? : Allons allons... tu ne reconnaît même plus ton propre capitaine ?

     

    Un vieillard s'avança vers elle. Un vieillard, cheveux blancs, cicatrice en dessous de l'œil, et chapeau de paille sur la tête. C'était bel et bien Luffy. Alia se mit une main sur la bouche pour se retenir de pousser un cri d'effroi. Elle resta une bonne minute interdite.

     

    Luffy ? : Cela fait maintenant... 60 ans que tu a plongé... et 60 ans qu'on t'a attendue...

    Alia : Mais non ! Ce... ça fait à peine une ou deux heures !

    Luffy ? : Non... pour toi, peut-être... mais pas pour nous.

    Nami ? : Alia ? C'est bien toi ?

    Alia : Nami ??! Et... et les autres ?

    Luffy ? : Zoro, Usopp, Sanji vont bien... Chopper est malheureusement décédé à l'heure qu'il est... tout comme Robin.

    Alia : NON ! Non... ce n'est possible !

    Nami ? : Eh pourtant si ! Franky, lui, est très malade... le poids de son corps lui est devenu insupportable...

    Alia : Oh mon Dieu ! Non... *Choquée*

    Zoro ? : Quand à Brook, ses os ne sont plus qu'un tas de cendres...

    Alia : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! C'est impossible ! Vous mentez ! C'est une blague, c'est ça ?! Ce n'est pas drôle du tout !

    Sanji ? : Oh non... c'est la réalité. Et tu sais quoi ?

    Alia : Sanji... *Pleure*

    Sanji ? : Tu est très appétissante, ainsi.

    Luffy ? : J'ai peut-être vieilli mais mon estomac est toujours le même ! A la bouffe !

    Sanji ? : On va te rôtir à la broche... avec quelques pommes de terres...

    Alia : Mais vous devenez fous ou quoi ? Vous me faites peur !

     

    La sirène se recroquevilla sur elle-même, effrayée, tandis que Sanji s'avançait dangereusement vers elle, un couteau en main.

    Elle voulut s'enfuit, mais Luffy la tenait solidement, tant et si bien qu'il lui était impossible de faire un mouvement.

    Un rictus diabolique se dessina sur le visage de Sanji, qui lui planta son couteau dans le ventre.

     

    Alia : NOOOOOOOOOOOOOOOON ! *S'agite*

    Chopper : Alia ! Calme-toi !

    Alia : Chopper ? T'es pas mort ?

    Chopper : Mais enfin, qu'est-ce que tu baragouine ?

    Alia : Ce n'était qu'un rêve...

    Chopper : Je pense que c'est l'effet de l'alcool.

    Alia : Je n'en boirai plus jamais ! *Se fait une croix sur le cœur*

    Chopper : Il vaut mieux, oui !

     

    FIN !

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique